Dans la peau de Lionel Laské

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nic le Mer 28 Avr - 19:36

mon iPhone m'a tuer a écrit:
De nôtre côté, pour concurrencer pleinement le monde éditorial et pour vraiment répondre aux besoins de Lionel Laské, je pense que nous devrions prévoir une vitrine (un catalogue), ce que nous cherchons à éviter en interne, mais ce que cherche le lecteur-consommateur numérique en externe. Si l'on veut que Bookz soit perçu comme un point de passage obligé dans le paysage éditorial français, on doit répondre à l'attitude consumériste consistant à browser rapidos en jetant un coup d'oeil sur des couvertures et des avis de lecteurs. Cela sans la procédure d'inscription.
Bien sûr je suis pour - je l'ai déjà dit, en particulier pour la progression (le parcours) des textes avec une sorte de finalité à faire entrevoir aux auteurs.
Il faudrait dans cette vitrine un panachage des textes les plus lus/ mieux évalués par grandes catégories et de nouveautés, voire de propositions aléatoires, afin de permettre un renouvellement de l'offre.

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  Marco le Mer 28 Avr - 19:44

Ok (je pressens plein d'effets secondaires imprévisibles, mais Ok)

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  Gondolfo le Mer 28 Avr - 19:53

"Si l'on veut que Bookz soit perçu comme un point de passage obligé dans le paysage éditorial français, on doit répondre à l'attitude consumériste consistant à browser rapidos en jetant un coup d'oeil sur des couvertures et des avis de lecteurs. Cela sans la procédure d'inscription. " (respiration point)

Alors ça c'est du retournement de situation...!! (exclamation point)

mais 100% d'accord aussi ( contentement point)

Gondolfo

Messages : 235
Date d'inscription : 10/03/2010
Localisation : Paris city

Voir le profil de l'utilisateur http://thegondolfotravellerpoetclub.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  Michel M le Mer 28 Avr - 19:55

Ok pour la vitrine, c'est même la moindre des choses si on veut pouvoir intéresser rapidement un internaute de passage, faut racoler le quidam.

Michel M

Messages : 366
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  Michel M le Mer 28 Avr - 19:57

mon iPhone m'a tuer a écrit:Ce qu'il faut, c'est tenir le choc de la gratuité, c'est la condition pour créer un effet de réseau important.

qualité des textes, de leurs critiques, et de l'appareil qui permet d'y avoir accès

Michel M

Messages : 366
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nic le Mer 28 Avr - 20:21

On n'attend plus que l'avis de Nath - tous aux abris !

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  mon iPhone m'a tuer le Mer 28 Avr - 20:44

De mémoire, Nath et Kuranes étaient hostiles à la vitrine-catalogue... vue de l'intérieur du réseau social.

Mais le jeu de cette partie du forum est de se mettre "dans la peau de" : or, dans la peau de l'internaute moyen en 2010, et particulièrement de l'internaute furax de la difficulté à trouver pour son reader des livres à télécharger en français hors domaine public, la vitrine sans engagement est LA réponse première à son attente : je browse, je clique, je charge, tchao. C'est donc aussi LE moyen de donner rapidement à Bookz la réputation d'un site de ressources, le coin où il faut passer pour voir les nouveautés, feuilleter et faire ses emplettes sans débourser un rond ni perdre du temps.

Comme le dit Marco, et comme le diront peut-être Nath ou Kuranes, il y a des effets pervers possibles. Comme le suggère nic, cela doit de toute façon s'articuler avec le réseau social. Donc faut y réfléchir. Mais je pense que comme produit d'appel pour faire connaître notre nom et pour répondre à un vrai besoin, c'est utile.

La principale objection que je vois est : 90% ou 95% des internautes ne feront jamais l'effort de devenir membre, ils vont profiter sans contribuer, ils seront même incités à cela. Cela ne me dérange pas, 90 ou 95% des internautes ne font jamais l'effort de contribuer à Wikipedia et Wikipedia n'aurait pas eu le succès que l'on connaît s'il avait conditionné l'accès à l'encyclopédie à une phase d'abonnement, même simple.

Une autre objection est : le catalogue est dépassé, l'affinitaire social est bien plus efficace. Là, je n'y crois pas trop si l'on raisonne sur la masse des mentalités et des pratiques actuelles. Pour être plus précis, l'affinitaire social est bien mieux pour ceux qui ont envie de jouer le jeu. Mais on n'a rien sans rien : cela suppose une dépense assez importante de temps (je m'inscris, je fais mes listes d'affinités, je repère ceux que je veux suivre)... c'est un peu comme si je devais obligatoirement me fader des jours de navigation sur FB pour écouter de la musique, alors que Deezer et Spotify me proposent quelques millions de titres. J'ai certes de bonnes chances d'avoir des conseils utiles avec des "amis" qui connaissent mes goûts MAIS j'ai aussi envie de chercher par moi-même et en tout état de cause, si je suis allergique au social, je dois en avoir la possibilité. Dans le cas du livre qui est le nôtre, les gens qui ont l'habitude de flâner au rayon polar de leur libraire avec 30 nouveautés sur la table et 300 dans les rayons ne seront pas spécialement rebutés à l'idée de faire de même sur la vitrine-catalogue.

On doit raisonner dans l'écosystème livre numérique en se demandant : comment occuper le maximum de la niche en train de se former.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nathrrr le Mer 28 Avr - 21:49

Argh... Je m'étrangle... Nous nous étranglons... Là, les mecs, c'est tellement la déprime que je n'ai même pas envie de repartir sur le sujet - et quant à K., il est sous la table et mangerait son chapeau s'il en avait un.
Non, vraiment, là, je déprime.
Pitié, relisez tous ce qu'on a déjà écrit sur le sujet, regardez comment fonctionnent (mal) les sites catalogues (cad tous les sites), regardez l'envie qu'on a de repartir après s'être perdu 5 mn dans le truc, juste désespérés de la mélasse dans laquelle on a pataugé... Déjà, mettre une recherche avancée c'est un gros, un énorme compromis. Pitié, PITIE, je hurle notre désespoir, entendez nous ! Ne faites pas de bookz un enième site catalogue ! (bordel, y'a pas de smiley j'ai-envie-de-me-pendre ?)

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nic le Mer 28 Avr - 22:07

Dans ce débat qui semblait plié, iPh nous a en effet réservé une (belle) surprise !

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nathrrr le Mer 28 Avr - 22:20

Non, non, Nic, ce n'est pas une belle surprise, ça se rapproche plus de la catastrophe. Et vos réactions me font juste penser que non, vous n'y avez pas réfléchi vraiment sérieusement. Sur ce je me déconnecte pour ce soir sinon ça va gâcher ma nuit.

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  mon iPhone m'a tuer le Mer 28 Avr - 22:36

Nath et K... pouvez-vous répondre à mes arguments SVP ? Je reprends les vôtres.

> "comment fonctionnent (mal) les sites catalogues (cad tous les sites)"
Quels sites et dans quelle mesure fonctionnent-ils mal ? Par ailleurs, je ne parle pas d'un site, je parle d'une vitrine-catalogue d'un site. Voyez-vous la nuance... ou pas du tout ?

> "regardez l'envie qu'on a de repartir après s'être perdu 5 mn dans le truc"
Euh non, pour ma part, je passe régulièrement des heures sur Amazon. (Non sans blague, environ 30% de mes achats viennent du surf sur la fonction "ceux qui ont acheté ... ont acheté" et dans l'ensemble, j'aime bien cela, je découvre des livres dont j'ignorais l'existence. Dans les essais, c'est vraiment utile : en ce moment je m'intéresse au quantum computing, j'ai peu de chance de trouver un groupe super actif chez nous ou ailleurs... Mais en plus, c'est une question de goût, sans doute un vieux réflexe des années où je passais des heures en librairie, j'aime bien aller d'un livre au l'autre)

> mettre une recherche avancée c'est un gros, un énorme compromis
Non, tu parles là encore du réseau social... Ici on est dans la peau de, et mon problème dans ce fil c'est : dans la peau du possesseur moyen de reader, démontre-moi que l'obligation de s'inscrire à un réseau social et d'attendre le push est plus intéressante que le browsing sur une vitrine. Je demande de faire l'effort de se mettre dans la peau du consommateur de livre numérique et d'argumenter sur le thème : "quelle horreur, un catalogue de livres gratuits classés par genre, je ne supporte pas cela, cela me donne envie de vomir". Je ne sais pas si tu as beaucoup d'empathie pour le propriétaire de base du reader = consommateur de base en 2010, n'ayant pas nos visions grandioses sur l'Open Script, mais juste envie de ps se casser la tête pour une bonne partie d'entre eux. Relis le témoignage de notre ami Lionel Laské. Que fait-il de son propre et innocent aveu ? Il va sur le catalogue de la FNAC, puis sur le catalogue d'Amazon, puis sur le catalogue de MobiPocket... il ne se plaint pas du catalogue lui-même, mais du fait qu'il n'y a pas assez de choix et que c'est cher. Pourquoi refuses-tu de prendre ce réflexe en considération ? Si l'on faisait un sondage, je suis à peu près sûr que 90% des gens diraient ici : "ben oui si j'avais un reader, je chercherai sur Google des catalogues de livres à télécharger". En tout cas moi je le dis, dès que j'ai mon reader, j'irai sur Google Books pour me charger une bonne cinquantaine de classiques de base, etc.

> je hurle notre désespoir, entendez nous
Ben je préfère entendre des arguments. Very Happy Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est : en quoi une vitrine-catalogue vous plonge dans le désespoir si elle n'est qu'un des moyens d'entrée / de réputation du site ?? Je n'arrive pas du tout à saisir la logique OU...OU, qui est très exclusive, alors que je propose simplement d'additionner des fonctionnalités et des circulations autour de la "marque" Books. Tu comprends bien que si le seul argument est "je n'aime pas les catalogues", ce n'est pas suffisant. En quoi la vitrine-catalogue adossée au site détruit-elle le réseau social affinitaire du site lui-même ? Voilà ce qui m'intéresse.

Donc pour synthétiser :

> comprenez-vous la nuance entre un réseau social organisé autour d'un catalogue (hypothèse qui a été exclue à juste titre) et un réseau social qui a une vitrine-catalogue de téléchargement gratuit (hypothèse soutenue ici) ?

> pensez-vous qu'une vitrine-catalogue permettant au lecteur inconnu de feuilleter et télécharger rapidement des textes classés par genre est de nature à nuire à la réputation ou à l'efficacité de Bookz ?

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  mon iPhone m'a tuer le Mer 28 Avr - 23:21

Fidèle à la devise napolénonienne "un petit schéma vaut mieux qu'un long discours, et en dernier ressort il reste la dictature", et pour être bien sûr que l'on ne part pas sur des contrensens, l'objet du débat ici :



Donc, les arguments pour le schéma de gauche ne m'intéressent pas : on a déjà accepté qu'un catalogue central au sein du réseau social était inutile, nuisible, etc. on est d'accord sur le push affinitaire. Ce sont les arguments pour le schéma de droite qui m'intéressent : pourquoi se priver a priori des innombrables billes grises en quête de contenu gratuit, qui sont susceptibles de nourrir notre réputation sur le Net et dont une proportion (inconnue) n'a aucune envie de passer par l'inscription à un réseau social pour charger des textes sur son reader ?

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  mon iPhone m'a tuer le Mer 28 Avr - 23:48

Profitant du sommeil des Montagnards, je continue mon argumentaire noctambule et plaineux.

Je suis toujours dans la peau de Lionel Laské (au fait monsieur Laské, bonjour si vous venez nous lire, intrigué par les résultats Google Very Happy).

Et donc Lionel Laské donne sa profession sur son blog : « Directeur Innovation chez C2S, la SSII du groupe Bouygues. »

Les enquêtes sur les acheteurs de reader nous donnent un profil statistique dominant 30-45 ans et CSP+, ce qui n’est pas hypersurprenant : l’ado ou le jeune adulte achète plutôt une wii ou un mobile s’il a assez de pognon, seuls les gros lecteurs (dont on sait qu’ils sont plutôt âgés et riches en dominante satistique) vont rentabiliser les centaines d’euros investis de même que seuls les gens assez aisés formeront le gros des troupes dans la phase de décollage des liseuses (= encore quelques mois sinon années). Ensuite c’est comme tout, le marché de masse démocratise l’accès.

Bref, Lionel n’est pas éloigné du profil dominant.

Et à mon humble avis, c’est un profil de gens plutôt occupés, qui n’ont pas forcément l’âme de militants libertaires ou de militants littéraires rêvant de passer des heures sur un réseau social à défendre l’Open Script ou à travailler avec madame Michu en atelier. En revanche, ce sont bel et bien des relais d’opinion plus influents que d’autres dans notre société et s’ils trouvent des choses intéressantes sur Bookz, pas de raison qu’ils n’en parlent pas autour d’eux (dans la meilleure hypothèse, qu’ils aient envie de soutenir une initiative qui produit de si bons textes dans un si bel esprit).

Donc, je pense fort improbable que Lionel aurait pris le temps de s’inscrire sur Bookz, de construire sa page perso, d’attendre des affinités et de noter madame Michu. Et fort probable que dans sa quête de catalogues, il finisse par tomber sur le nôtre (s'il existe) et, en trois minutes, charger un roman et une nouvelle histoire de voir.

Je ne dis pas que tous les possesseurs de reader ont ce profil. Mais qu’une bonne partie l’a, et se priver de nourrir cette partie de nos textes me semble stérile si notre objectif est de devenir un acteur incontournable du paysage éditorial (et d’offrir à nos auteurs le maximum de lecteurs).

PS : j'ajoute un second exemple personnel, n'ayant évidemment pas valeur statistique, j'ai appris que mon frère aîné a franchi le pas du reader (avant moi, la honte) et son profil est aussi celui dont je parle. Il est chercheur et responsable de projets dans une boite d'aéronautique, ce n'est vraiment pas le gars qui a un usage social ou ludique du web (à part peut-être des réseaux professionnels de chasseur de tête), et donc quand je lui ai parlé tout à l'heure du projet, il était intéressé par lire ce qui en sortait, mais pas spécialement par participer. Je ne pense pas qu'il faille être psychologue ou sociologue pour comprendre que ce profil existe dans la population des lecteurs numériques... et que son problème n°1 est de trouver des choses intéressantes à lire, si possible moins cher que le papier qui ne leur déplaisait pas tant que cela, mais sans devoir s'engager parce qu'ils n'en ont pas le temps, pas l'envie ou les deux.

PPS : ah et j'oubliais, de mon point de vue militant cette fois, le site-vitrine est une arme parmi d'autres pour accélérer le déclin de l'empire industriel-papier. Les gens comparent ce qui est comparable quand ils surfent : à ma droite, les catalogues Fnac, Amazon, Numilog et compagnie, des livres propriétaires, payants, DRMisés et rares ; à ma gauche nous, des livres libres, gratuits et bons. Or ce "nous" ne doit se priver d'aucun axe de compétition, d'aucun terrain d'extension : le réseau social affinitaire en est un, le catalogue-vitrine-browser en est un autre.


Dernière édition par mon iPhone m'a tuer le Jeu 29 Avr - 0:30, édité 2 fois

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nic le Jeu 29 Avr - 0:06

L'argument, en tout cas un des arguments contre la vitrine (qui devrait être à mon avis un petit bout de l'iceberg* - seulement une vitrine - plutôt qu'un accès à tout le contenu) était : pourquoi s'inscrire si l'offre bénéficie aux free-riders ? En retour la réponse était : la pleine jouissance de dibbook ne sera possible qu'en étant inscrit, le réseau social s'imposera naturellement grâce aux possibilités qu'il offre et qui nous ont fait opter pour cette direction.

* Disons la banquise pour respecter l'horizontalité.

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nic le Jeu 29 Avr - 0:09

mon iPhone m'a tuer a écrit:son problème n°1 est de trouver des choses intéressantes à lire, si possible moins cher que le papier qui ne leur déplaisait pas tant que cela, mais sans devoir s'engager parce qu'ils n'en ont pas le temps, pas l'envie ou les deux.
Si l'on excepte ma participation (bavarde) à ce forum et le fait que c'est en outre loin d'être mon problème n°1, c'est aussi mon profil.

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  mon iPhone m'a tuer le Jeu 29 Avr - 0:28

nic a écrit:L'argument, en tout cas un des arguments contre la vitrine (qui devrait être à mon avis un petit bout de l'iceberg* - seulement une vitrine - plutôt qu'un accès à tout le contenu) était : pourquoi s'inscrire si l'offre bénéficie aux free-riders ? En retour la réponse était : la pleine jouissance de dibbook ne sera possible qu'en étant inscrit, le réseau social s'imposera naturellement grâce aux possibilités qu'il offre et qui nous ont fait opter pour cette direction.
(...)

Au bout du compte, je trouve ce raisonnement (free-rider) fallacieux :
> c'est du même ordre que "si l'on met Wikipedia en accès direct et libre, jamais les gens ne feront l'effort d'y contribuer"
> on ne change pas les individus : le lecteur 2010 est l'enfant de son époque, il a parfois un profil hédoniste, individualiste, consumériste, etc., ce n'est pas en imposant une adhésion que l'on gagnera ce profil-là (il n'adhérera pas et on le perdra au lieu d'en faire un relais viral de notre expansion)

Mais :
> je n'ai jamais dit qu'il fallait mettre tout Bookz dans le catalogue-vitrine et je pense le contraire, on doit mettre une sélection de Bookz (donc en tout état de cause, quand Nath et K auront compris le potentiel immense de cette machine de guerre, ce n'est pas pour l'alpha, il faudrait quelques mois d'activités pour dégager des livres / nouvelles à mettre en vitrine selon des critères à définir)
> le catalogue-vitrine doit évidemment mettre en avant que sur le réseau social Bookz, on trouve non seulement beaucoup plus de textes, mais aussi des push affinitaires bien plus efficaces pour recevoir en temps réel d'excellents conseils de lecture gratuites, etc etc.

A nouveau, le catalogue vitrine maximise la circulation de certains textes Bookz et il donne envie de devenir membre (soit parce que lecteur, on veut plus de choix ou on est intrigué ; soit parce qu'auteur, on aimerait bien finir dans la vitrine aussi).

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  Victor.Digiorgi le Jeu 29 Avr - 1:16

nic a écrit:
mon iPhone m'a tuer a écrit:son problème n°1 est de trouver des choses intéressantes à lire, si possible moins cher que le papier qui ne leur déplaisait pas tant que cela, mais sans devoir s'engager parce qu'ils n'en ont pas le temps, pas l'envie ou les deux.
Si l'on excepte ma participation (bavarde) à ce forum et le fait que c'est en outre loin d'être mon problème n°1, c'est aussi mon profil.
Je ferais volontiers mien cet argument.

Je ne me sens d'ailleurs aujourd'hui l'âme à la participation et à l'engagement que dans la mesure où le truc promet d'être un jour finalisé, qu'il prendra un jour l'aspect de quelque chose de tangible et qu'il sera un jour vraiment en route pour la gloire, et encore que ma participation et mon engagement resteront quand même relativement limités. Je ne suis pas particulièrement friand de réseaux tentaculaires, d'affinités nombreuses ou d'amitiés trop pesantes sur Internet. Il y a quand même une vie hors du Web.

Je ne dis pas ça uniquement pour faire le malin, mais pour signaler simplement que mon attitude risque de ne pas être unique au monde, loin de là.

Et alors à propos d'affinités, chaque fois que Iphone apporte quelque chose à notre affaire, je ne sais pas comment ça se fait, mais je suis en général pas mal d'accord avec lui. Le développement qu'il nous demande de faire par empathie avec le lascar en question vaut quand même le détour, et les uns comme les autres devraient à mon avis ne pas négliger ce phénomène d'empathie.

C'est tout l'art de la guerre, l'empathie ...

.

Victor.Digiorgi

Messages : 409
Date d'inscription : 10/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  Marco le Jeu 29 Avr - 8:50

Iph.: oui, cette notion de vitrine limitée me paraît essentielle, et il faudra bien réfléchir à son contenu. Car une vitrine, ça peut être à double tranchant: ça peut être attractif, mais aussi terriblement répulsif _ par définition, il n'y aura pas une très grande variété, des oeuvres mal "choisies" peuvent plomber la réputation de la plateforme plus que la conforter (textes trop simplets, trop consensuels, ou au contraire trop atypiques). Peut-être uniquement des textes brefs ou des extraits? (pour que le passant ait bien la sensation qu'il est en présence d'un simple échantillon, que le plus important est à l'intérieur, qu'il a tout à gagner à entrer).

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nathrrr le Jeu 29 Avr - 11:02

D'abord, je n'avais pas compris la notion de "vitrine", c'est à dire de sélection, qui n'était pas du tout explicite ("nous devrions prévoir une vitrine (un catalogue")). Mais bon, ça ne change pas ma position.

Je m'appelle Lionel, j'ai un reader dont je ne sais pas trop quoi faire, les bouquins sont toujours aussi chers, galère à télécharger, la plaie. Alors je me balade chez sur les petits sites, qui proposent un peu de tout. Ce que j'y trouve n'est pas forcément terrible, mais j'en profite pour remplir mon chariot de libres de droits gratos.
Je me retrouve sur ce nouveau site, Scryfto, Textyf, j'sais plus, et là :
- (faille dimensionnelle n°1) comme sur les autres, on me propose d'entrée une sélection de bouquins. Je peux même me faire un petit pack en deux clics, clic clic, et j'emballe le meilleur du mois. Et les libres, y sont où ? Ah, faut se connecter. On verra ça une autre fois, j'ai mon pack, j'me tire ailleurs. Après un peu de lecture, c'est vrai que j'ai trouvé deux trucs qui m'ont bien plu. Alors quand je suis à sec, j'y retourne, comme je retourne sur ILV et d'autres, et hop, je me refais un pack de la nouvelle sélection. Clic, clic, Veni, pas vidi, mais gagni des bouquins gratos. Dans le deuxième pack, y'a un bouquin que je trouve vraiment bon, et ça me plairait bien de lire autre chose du même auteur. Ah, pour faire une recherche, faut s'enregistrer.
(1ère bifurcation dans la faille n°1) Soit, j'ai un compte google, ça se fait en un clic. Me v'là sur une page sur laquelle je peux faire des tas de trucs, mais surtout, j'ai une recherche. Hop, je tape le nom de l'auteur et là, merde, il n'a rien écrit d'autre. Ah, mais tiens, il et suivi par d'autres gens, qu'est-ce qu'ils lisent, eux ? Et hop, LL s'embarque dans la logique affinitaire et découvrent les joies du réseau. C'est la fête.
(2nde bifurc dans la faille n°1) Qu'est-ce qu'ils me font chier ? Je vais taper le nom de l'auteur sur google, ça sera plus simple. Je charge la nouvelle sélection et je vais voir ailleurs si j'y suis. Hop, Lionel vient faire son petit marché de temps en temps, Scryfto est juste un site parmi d'autres, rien de spécial sauf que sur ILV, on peut charger des libres sans s'enquiquiner. Enfin, au moins, sur Scryfto, Lionel charge les indépendants sans payer, ce qui n'est pas forcément le cas sur ILV, où, du coup, il ne charge que les gratos. Lionel ne mettra jamais un commentaire ni ne filera de pognon à l'auteur, encore moins au site. Retour pour l'auteur : zéro. Il sait que son bouquin a été téléchargé dans un pack, rien de plus.
Participation à la vie du site : zéro. Lionel n'existerait pas que ça ne changerait rien.

- (faille dimensionnelle n°2)
Il faut que je m'enregistre.
(1ère bifurcation dans la faille n°2) J'aime pas m'enregistrer, mais si je n'ai pas le choix, ça vaut quand même le coup d'aller voir ce qui se passe là-dedans. Et puis j'ai un compte google (ou FB, ou Twitter, etc.), pas besoin de me coltiner nom et cie, ça se fait en un clic. Me v'là sur une page sur laquelle je peux faire des tas de trucs. Je ne comprends pas forcément tout, mais j'y jetterai un coup d'œil à l'occase. En attendant, je vais sur la liste des meilleurs textes du mois et j'emballe.
Et quand je reviens avec en tête le nom d'un auteur que j'ai aimé, je rentre fastoche dans la logique affinitaire. Et même, j'ai déjà commencé à remplir des listes de bouquins, ça m'amuse et j'ai compris, puisque je viens à chaque fois sur cette page perso qui m'est devenue familière, que ça m'aiderait à trouver des lectures à mon goût. Et puis la page perso, c'est MA page, j'ai envie de la faire mienne encore un peu plus. Du coup, je me prends aussi au jeu du réseau, des commentaires, etc.
(2nde bifurcation dans la faille n°2) M'enregistrer ? Et pourquoi pas m'abonner tant qu'ils y sont, et faire des commentaires, et filer du pognon ! De toute façon, mon reader est déchargé.

Bref. Tout ce qu'il y a à savoir c'est que si un mec n'est pas fichu de se connecter avec son compte google ou autre (70% des internautes), il n'y a rien à en espérer. Et on perd la faculté de capter tous les gens qui n'iront pas chercher plus loin que la vitrine magique.

Donc, pour répondre aux questions d'Iph :

> comprenez-vous la nuance entre un réseau social organisé autour d'un catalogue (hypothèse qui a été exclue à juste titre) et un réseau social qui a une vitrine-catalogue de téléchargement gratuit (hypothèse soutenue ici) ? Oui, je comprends geek

> pensez-vous qu'une vitrine-catalogue permettant au lecteur inconnu de feuilleter et télécharger rapidement des textes classés par genre est de nature à nuire à la réputation ou à l'efficacité de Bookz ? Oui, absolument.
S'il faut se connecter, ce qui, je le répète, se fait sans inscription pour 70% des internautes, on risque de perdre totalement les quelques lecteurs que ça fera vraiment super chier (jusqu'à ce que le buzz et le bouche-à-oreille les ramènent à nous de toute façon).
Si on a une vitrine en accès direct, on perd comme membres potentiels du réseau 100 fois plus de monde.

Et pour répondre à d'autres questions d'Iph :
(Iph) > on peut mettre des appels aux dons et à l'inscription sur cette page (qui aura un très gros passage car elle sera rapidement dans les premiers résultats Google à "livres numériques gratuits" et elle ressemblera à une vitrine Amazon à prix zéro, le rêve pour un lecteur) ;
Si tu crois que des mecs de passage vont laisser du pognon, regarde les chiffres de téléchargement sur ilv. Ex des deux premiers bouquins en SF. Cycle Beta a été "lu" (une lecture = un passage, un lecteur peut donc faire 200 lectures) 7059 fois, téléchargé 535 fois gratuitement. Les étrangers a été "lu" 4958 fois, téléchargé (2 euros) 1 fois. Et c'est pareil dans toutes les catégories. J'imagine que si le téléchargement était séparé du don, ce que l'on va faire, et qu'on puisse donc filer du pognon après lecture, ça serait différent. Mais dans une logique je prends je me casse, ben, en général, on n'y revient pas !

(Iph) > l'auteur veut être lu, à défaut d'être payé, donc cette vitrine consumériste ne peut pas faire de mal pour son moral (il verra combien de fois il est téléchargé et par définition, cela sera plus que si la lecture est réservée aux membres ayant joué le rôle de l'inscription, des listes affinitaires, etc.) ;
Si on est dans une logique consumériste, les gens chargeront un pack et l'auteur ne saura donc rien de ce qui se cache derrière le téléchargement. Donc, à part gonfler ses chiffres, ça n'a rien de réjouissant.

Une remarque par rapport à ce que disait Iph du marché e-reader : dans pas trop longtemps sans doute, les e-readers seront des tablettes à deux écrans, de vrais ordi, quoi, puis des tablettes dont l'écran sera modulable ou je ne sais quoi d'autre. Ça ouvrira sacrement le marché de la lecture !

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nic le Jeu 29 Avr - 11:40

Il n'est pas question d'une logique consumériste, mais de prendre en compte des comportements. Comment capter le free-rider ? En l'hameçonnant à partir de ses pratiques. Si en définitive il ne passe pas le cap de l'inscription ET de la participation, qu'aurons-nous perdu ? Il ne serait de toute façon pas venu chez nous suivant la promesse que du dehors on n'en sait rien, mais que dedans c'est super.
Hameçonner signifie ne donner qu'un peu. Une rotation de quelques uns des textes les mieux évalués et/ou les plus lus dans les principales catégories pour montrer la qualité de l'offre, et une ou deux nouveautés par jour pour montrer son renouvellement. Avec à côté les arguments nécessaires pour déclencher l'inscription du chaland.

Voilà pour la vitrine côté extérieur.

De l'intérieur, je vois aussi un fort élément de motivation pour l'auteur aspirant à être en vitrine, en particulier tous ceux qui pensent que le succès ne dépend que de leur exposition. Un parcours qui commence par le dépôt du texte, sa diffusion dans un réseau affinitaire et dont l'acmé est de finir en vitrine (comme chez le libraire).

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  Vilnus Atyx le Jeu 29 Avr - 12:48

Je rejoins la position de nic. J'avais déjà dit que l'inscription obligatoire était un repoussoir fort. L'idée que je me fait d'une "vitrine" (et pas catalogue) :
- quelques titres exposés (une dizaine?)
- mis en valeur : couverture, presse, résumé
- rafraichis régulièrement ou aléatoirement
- pas de téléchargement possible
- incitation à l'inscription
- ce serait plus un outil de communication que de diffusion

Vilnus Atyx

Messages : 1881
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : parigi

Voir le profil de l'utilisateur http://www.vilnusatyx.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nathrrr le Jeu 29 Avr - 13:18

D'abord, Vilnus, il ne s'agit pas de s'inscrire mais pour la plupart des gens, de se connecter.
Ensuite, sans plus de réflexion que ça, je trouve que montrer un peu puis se dérober "tu veux voir, tu paies" (tu te connectes, quoi), ça fait un brin tapin.
Enfin, en toute logique non-éditorialiste, on ne contrôlera pas la vitrine... Et il se pourrait bien que le top du top de nos lectures soit du sentimental, du porno (pardon Marco, érotique) et du polar de gare.

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  Michel M le Jeu 29 Avr - 13:23

nathrrr a écrit:D'abord, Vilnus, il ne s'agit pas de s'inscrire mais pour la plupart des gens, de se connecter.
Ensuite, sans plus de réflexion que ça, je trouve que montrer un peu puis se dérober "tu veux voir, tu paies" (tu te connectes, quoi), ça fait un brin tapin.
Enfin, en toute logique non-éditorialiste, on ne contrôlera pas la vitrine... Et il se pourrait bien que le top du top de nos lectures soit du sentimental, du porno (pardon Marco, érotique) et du polar de gare.

est-ce qu'on arrive à la limite tolérable du système hiérarchique horizontal ? et si on introduisait quelques rouages verticaux ?

Michel M

Messages : 366
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  Michel M le Jeu 29 Avr - 13:25

du genre "politique éditoriale tournante" ou autre ?

Michel M

Messages : 366
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  nathrrr le Jeu 29 Avr - 13:44

affraid Ah ben voilà, la boîte est ouverte ! On part d'une vitrine et on se retrouve avec de la hiérarchie, une ligne éditoriale... Et après ? Tiens, si on montait une boîte, si on faisait de la pub ? Argh. J'vous assure, les mecs, vous aurez ma peau !

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la peau de Lionel Laské

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum