Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Ven 19 Mar - 22:23

nathrrr a écrit:Ne te méprends, pas, je ne pose pas ces questions pour mégoter mais parce que j'essaie de me faire à l'idée. Et c'est vrai que j'ai du mal, hein ! Je vois bien où tu veux en venir, je saisis l'esprit, mais j'essaie d'être dans le concret et dans la perception que l'on donne (d'où mes réflexions sur "ça fait sélection"). Là, ton 1 mois, je trouve ça très long, même si je vois bien que ça colle à l'esprit de la chose. Mais par ex, pour être concret, on ne peut pas imposer le même délai à une nouvelle de 10 pages, à un essai de 100 et à un roman de 300. Cela veut dire faire des paliers, ou, je réfléchis en essayant de rester dans l'esprit, laisser chaque auteur décider du temps nécessaire à la critique.

Ah merde on s'est croisé. J'étais en train de te concéder un délai d'une seconde !!!! santa

Bon, je crois que je laisse reposer le truc, on en reparle et les autres donnent leur avis.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Ven 19 Mar - 22:31

Ta dernière formulation me parle plus. A partir de là, on peut imaginer des variantes, être lu au sein d'un groupe privé, par ex. Enfin bon, tu l'as dit : repos ! Et j'ai bientôt dépassé mon heure fatidique...

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Vilnus Atyx le Ven 19 Mar - 22:38

mon iPhone m'a tuer a écrit:... en dernier ressort chaque auteur est absolument libre de déposer son texte en Librairie même s'il a reçu dix critiques négatives et qu'il ne veut rien retoucher, même s'il n'a reçu aucune critique, etc.
OK, les choses se sont éclaircies. Dans ces conditions, je propose donc la création d'un troisième espace pour la "sélection des bookerz", correspondant au texte ayant reçu à la fois les meilleurs critiques et par exemple x plucks de soutiens (voire les lauréats des concours). La vitrine de la vitrine. Le Graal.

Vilnus Atyx

Messages : 1881
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : parigi

Voir le profil de l'utilisateur http://www.vilnusatyx.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Marco le Sam 20 Mar - 0:02

Vilnus, jeune innocent, tu oses parler d'une possible "vitrine de la vitrine" en présence de Nathrrr??
(en fait je suis d'accord avec toi pirat )

Le débat est simple, mais il faudra bien trancher:
_ Pour toi et sans doute d'autres, Nathrrr (tu m'arrêtes si je trahis ta pensée), il n'y a pas lieu de mettre en vedette qui que ce soit sur la plateforme. Quelle que soit la qualité du texte, tout se joue à l'"l'horizontale": des textes émergent éventuellement parce que bien évalués sur la longueur, parce que l'auteur s'est fait bien connaître au sein du réseau social, parce qu'un ou plusieurs groupes très visibles le plébiscitent etc.

_ Pour Vilnus (et moi et ?), il est important qu'il y ait un espace "officiel" (qui peut être tout petit petit: un encart, un rectangle où cliquer) qui offre une visibilité particulière aux oeuvres, dans chaque catégorie (il n'y aura pas une catégorie-reine, on est bien d'accord), les mieux évaluées.
Pourquoi, alors que la première formule semble suffire? Pour des raisons simples, plusieurs fois répétées sur ce forum: 1) parce que la plupart des auteurs attendent ça: l'existence d'un graal symbolique, une méritocratie explicite _ ceux qui ne décrocheront pas ce graal ne seront pas lésés pour autant. 2) parce que ça encourage le sérieux, la volonté de s'améliorer. 3) parce que ça donne plus d'importance aux lecteurs/critiques assidus (je vous rappelle qu'on risque de manquer de lecteurs/critiques, pas d'auteurs).

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Vilnus Atyx le Sam 20 Mar - 0:26

D'accord avec tout ce que tu dis ici Marco.
J'ajouterais qu'en tant que simple lecteur non connecté, mon problème lorsque je consulte des sites comme nouveaux-auteurs, bookrix et autres, c'est que je suis perdu dans la multitude, et que je ne peux identifier qui est la crème en quelque sorte.

Regardez plutôt :
http://www.thebookedition.com/livres-litterature-s-21.html
http://www.bookrix.com/
http://www.inlibroveritas.net/lire/categories/romans_nouvelles (431 pages !)
http://www.leoscheer.com/man/spip.php?page=mans

Des listes à tire larigot, des centaines de pages à consulter, aucune idée de classement. Bref je perds mon temps, je me dis que je ne trouve là que les frustrés de l'édition, et que tout ça ne vaut pas la peine de s'attarder.
Seuls nouveaux-auteurs propose une note, mais : le fonctionnement est opaque, les livres sont payants, pas de sélection à proprement parler, pas de dialogue, pas d'atelier, pas d'évaluation des évaluateurs, système de classification pas très performant...

Donc une vitrine de la vitrine, avec plus de cm² (je vous le fait en pixels si vous voulez) par texte. Ce serait un atout considérable pour retenir des lecteurs d'une part et crédibiliser la plateforme d'autre part.

Aïe! pas taper Nathrrr Laughing

Vilnus Atyx

Messages : 1881
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : parigi

Voir le profil de l'utilisateur http://www.vilnusatyx.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Victor.Digiorgi le Sam 20 Mar - 3:57

.

Démocratiser l'élitisme par un bienveillance authentique. Élever l'autre à l'écriture au lieu de rabaisser l'écriture à son niveau. Avec une très vertueuse transparence. C'est peut-être un peu prétentieux mais c'est sans doute très bon. C'est généreux au sens aristocratique du terme. L'aide à la création est d'ailleurs une création en soi. C'est un altruisme individualiste. Une sorte de plaisir, quoi.

Voilà « l'Idée » !

En gros, j'approuve sans réserve ce qui forme la ligne directrice de ce fil de discussion.

.

Victor.Digiorgi

Messages : 409
Date d'inscription : 10/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Sam 20 Mar - 4:25

(Marco, Vilnus, Victor) Pour le coup, vos remarques ne répondent pas à ma plus modeste et plus précise proposition : distinguer un espace manuscrit (critique) et un espace livre (librairie) tout simplement parce qu'entre la soumission d'un manuscrit à une communauté de lecteurs et la publication du livre électronique finalisé, il y a des étapes (donc du temps), cela s'appelle le processus d'édition d'un livre et c'est un des principaux objectifs de la plateforme.

(Je précise que les auteurs qui arrivent avec l'état d'esprit "je n'ai aucun besoin de critique, de correction, de conseil, vu que mon texte a déjà atteint la perfection" ont à mon avis peu de chance de produire des textes exceptionnels, en tout cas pas les meilleurs textes qu'ils auraient pu produire)

Mais votre observation, je ne saisis pas : dans l'espace critique comme dans l'espace librairie, tout utilisateur pourra classer la masse des manuscrits/livres par genres/sous-genres et, bien sûr, par résultat des annotations critiques en cours. A la limite, il paraît normal de mettre par défaut les livres ordonnés par nb de lectures et notation j'aime > j'aime pas, donc de faire apparaître en premier les livres les plus lus/appréciés.

nic dira que ce ne sont pas forcément les meilleurs livres, mais enfin, le lecteur peut aussi choisir de classer les livres les plus appréciés par le groupe X ou Y puisque ces livres seront taggés de diverses manières : si certains pensent que, comme groupe de critique, ils ont un meilleur goût littéraire = c'est leur conviction très honorable, à eux de la faire partager au réseau, pas de l'imposer.

Donc concrètement, a) la plateforme ne néglige nullement l'émulation / sélection ; b) les critiques pèsent de tout leur poids dans les appréciations ; c) certains groupes de critiques peuvent essayer de peser plus lourd encore dans le tagging/classement s'ils le désirent, à eux de construire leur réputation dans le genre qu'ils aiment.

Je vois mal que l'on puisse faire autre chose au niveau de la plateforme, sauf à ce qu'arbitrairement, un comité restreint soit désigné pour donner des "supernotes" s'imposant à tous – inutile de dire que ce n'est plus le même projet, plutôt celui des "nouveaux auteurs" ou autres. (Et que pour le coup, je n'aime pas trop cette verticalité autoproclamée : je sais ce que j'aime et je n'aime pas, je n'ai nulle envie de dire à 10.000 personnes ce qu'il faut aimer ou ne pas aimer).

Mais de toute façon, ce n'était pas l'idée de ma proposition, elle se bornait au premier paragraphe. Et c'est cela que j'aimerais voir critiquer précisément : est-ce que la distinction claire manuscrit > livre, espace critique d'arrivée > espace librairie au terme du processus a un intérêt. Et comment faire pour qu'elle potentialise l'envie de participation des membres, ainsi qu'un désir de dépassement de soi, d'effort, de travail pour que, oui, le livre finalement publié dans la librairie de Bookz soit le meilleur de ce qu'un auteur peut donner.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Eleonore le Sam 20 Mar - 9:06

Espace atelier/espace librairie= c'est comme ça que je voyais le site depuis le début. Ceux qui veulent des conseils avant de publier dans la librairie peuvent déposer leur texte dans l'atelier. Ceux qui veulent publier direct ont aussi la possibilité de le faire (à leurs risques et périls si du coup leur livre est mal noté et ne décolle pas).

Comme Marco et Vilnus, je trouve qu'il doit y avoir une émulation et une reconnaissance. L'auteur doit pouvoir être starisé! il n'attend que ça! alors soit on fait un coup de projecteur sur les mieux notés, soit, plus démocratique, on fait un topo, portrait, critique de livre, etc. sur un auteur au hasard, soit les deux. Au rythme d'un par mois par exemple....

Eleonore

Messages : 215
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : Oz antipodes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Sam 20 Mar - 10:55

Juste sur la fin du post d'Eléonore : ça, c'est le boulot d'une revue, on est bien d'accord ?
Pour répondre à Marco et Vilnus : Bookrix est exactement ce que nous ne serons pas grâce à la forme réseau : un catalogue dans lequel on peut se perdre sans être guidé, où rien n'est vraiment clair en terme d'espace et d'infos.
1)Pour que bookz évite le côté catalogue et je pose j'me casse, il faut que les gens soient obligés (euh, encore un gros mot) de se logger pour naviguer. Puis, pour évoluer dans le site, il faut faire son réseau (créer ses filtres, etc.) pour accéder à une librairie. L'important, c'est le CHEMINEMENT. Bookrix est bâtard, un gros catalogue avec un petit réseau social pas du tout valorisé. Il faut forcer la solution réseau, sinon, par flemme ou méconnaissance, comme ça se fait partout ailleurs, les gens vont se perdre dans le catalogue et abandonner.
2) Cela n'empêche pas que chacun ait par défaut sur sa page perso une application présentant les books les mieux évalués (chaque semaine par ex, dans toutes les catégories).
3) Kuranes propose de faire découler du réseau des librairies ouvertes à tous, mais pas en catalogue sans fin, en sélection : si on est bookz.org, on peut avoir la librairie top.bookz.org, la librairie Marco.bookz.org ou Vinus.bookz.org, etc.
Une bonne sélection se fait connaître parce qu'elle a plein d'"amis", qui sont autant de relais au sein des groupes et dans tous les autres réseaux sociaux.

Globalement, si le réseau marche bien, on n'a pas besoin de vitrine, puisque les gens se font conseiller en fonction de critères qu'ils ont choisis. Dans ma vraie vie, je vais d'office vers le genre que j'aime, avec les conseils de mes potes qui aiment le même genre que moi c'est encore mieux, et si un de ces potes me pousse vers un bouquin hors de ce genre, ça m'intéressera aussi puisque ça vient de quelqu'un dont je partage les goûts. A l'arrivée, la vitrine on l'aura, en encore mieux, grâce au réseau.
Désolée d'avoir continué la digression, Iph, mais cela me semblait nécessaire.

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Bégaiement

Message  nic le Sam 20 Mar - 12:24

mon iPhone m'a tuer a écrit:
nic dira que ce ne sont pas forcément les meilleurs livres
Je dis, je redis, ce ne seront pas les meilleurs livres, je crains qu'ils soient dans l'ensemble plutôt moins bons que ce que propose l'édition traditionnelle, il n'empêche que je suis pour le coup d'accord avec Iph et Nath : c'est le seul système de sélection possible - ce qui précisément peut engager un groupe, par exemple autour d'une revue, à corriger cette approche massive par des vues plus élitistes.
(Et le fonctionnement en deux temps/ espaces me semble tout à fait judicieux.)

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

passage espace manuscrit/espace librairie

Message  Marco 2 le Sam 20 Mar - 15:20

Ok, mon com. sortait du fil (pardon pardon pardon), même si ça restait sur la question de "comment encourager la qualité".
Donc, pour revenir sur la distinction, essentiellement symbolique, manuscrits/librairie.
Je crois qu'il faut être très clair dès le début: que le wannabe puisse faire surgir son oeuvre dans la librairie en deux ans ou en une seconde, de toute façon il y aura des oeuvres navrantes qui "passeront" en librairie (y compris d'un point de vue orthographique _ sauf si "sas", veto etc?) _ donc il faudra être clair dans notre présentation: l'espace "librairie" ne sera pas une vitrine de la plateforme (au sens où il n'y aurait là que des produits finis, estimables, sérieux).

Quelques propositions en restant dans l'optique de cette distinction: 1) je quitte le mode aristocratie humaniste pour le mode dictature du prolétariat: on pourrait imaginer que, hors question de délais, l'auteur qui veut passer de l'espace manucrit à l'espace librairie est obligé de lire/évaluer au moins 3 oeuvres d'autres auteurs. (hop, dynamique de lectures/évaluations/commentaires encouragée, pas d'auteur parasite qui balance son texte et se casse etc.). S'il ne veut pas lire qui que ce soit d'autre en dehors de lui, ben pas grave l'auteur autiste reste tranquille dans l'espace manuscrit (où il sera éventuellement très heureux, très lu, très actif dans des groupes etc. _ ne pas parvenir dans l'espace librairie ne serait donc pas une affreuse sanction). L'idée serait donc que l'espace librairie n'est pas un droit de base, mais un espace ouvert à quiconque est prêt à jouer un minimum le jeu communautaire (lire et évaluer 1 nouvelle, 1 BD et 1 bref essai, par exemple, ce n'est pas la mort, c'est vite fait, et ça ne peut qu'ouvrir un peu plus l'esprit du sympathique wannabe).

Autre proposition bientôt (je dois partir, là)

Marco 2
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Marco le Sam 20 Mar - 15:37

Finalement, je peux rester un peu.
Proposition 2, donc. Une requête, en fait.
Toujours pour "encourager" le travail de l'écriture et faire pacifiquement comprendre au néo-auteur qu'un texte, ça peut se travailler et s'améliorer: permettre un accès logique aux groupes de type "sélection" et "ateliers". Je vois deux procédés complémentaires: sur la page perso, l'onglet "groupes" ouvre un menu déroulant, où apparaissent des catégories de groupes (comme les catégories d'oeuvres): groupes fan de, groupes détentes, groupes concours, groupes ateliers, groupes sélection etc. Il ne s'agit pas de donner la primauté aux catégories de groupes les plus "sérieux", il s'agit juste de leur donner une bonne visibilité, dans le cadre d'un "annuaire" de groupes. L'autre procédé: quand l'auteur dépose pour la première fois un texte dans l'espace manuscrit, deux onglet apparaissent: groupes atelier et groupes sélection. Evidemment, il ne s'agit que d'options aucunement contraignantes (l'auteur peut très bien se contenter de déposer son texte et attendre de voir les évaluations/critiques spontanées, il peut aussi jeter un oeil sur les groupes existants du côté ateliers ou sélection et se rendre compte qu'aucune philosophie de ces groupes ne lui convient), mais ça offre, là encore, une visibilité naturelle dans le cadre de l'écriture d'une oeuvre: et ça fait une sacrée grosse différence avec ce qui existe ailleurs (du côté de rézobook, par exemple, il y a toute une panoplie de services "offerts"... mais pas dans le cadre de la gratuité communautaire!).

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Sam 20 Mar - 17:03

Marco 2 a écrit: (...) l'espace "librairie" ne sera pas une vitrine de la plateforme (au sens où il n'y aurait là que des produits finis, estimables, sérieux).

Non, je ne l'envisage pas ainsi. (Faudrait ouvrir un fil de fond sur la qualité, un fil plutôt théorique car après tout, il y a des désaccords philosophiques à poser et assumer comme tels). La librairie matérialise seulement la différence entre manuscrit brut au départ et livre finalisé à l'arrivée, si cette différence existe chez les auteurs (ce qui sera le cas pour la majorité, je pense). Mais surtout, elle indique comme une évidence a priori pour le membre venant de s'inscrire qu'il doit y avoir une différence, c'est-à-dire qu'éditer un livre n'est pas la même chose que rédiger un texto, un tweet ou un billet de blog ; et que venir sur Bookz, c'est venir pour être aidé à publier un livre meilleur qu'il n'aurait été sans Bookz. (Il ne faut pas oublier que très vite, n'importe qui pourra s'auto-éditer numériquement avec des outils faciles en ligne : si l'on vient sur Bookz, ce ne sera pas pour faire la même chose).

Cela se borne à cela. Au départ, je voyais un peu plus de choses, mais finalement cela me semble compliqué.


Quelques propositions en restant dans l'optique de cette distinction: 1) je quitte le mode aristocratie humaniste pour le mode dictature du prolétariat: (...) L'idée serait donc que l'espace librairie n'est pas un droit de base, mais un espace ouvert à quiconque est prêt à jouer un minimum le jeu communautaire (lire et évaluer 1 nouvelle, 1 BD et 1 bref essai, par exemple, ce n'est pas la mort, c'est vite fait, et ça ne peut qu'ouvrir un peu plus l'esprit du sympathique wannabe).

Hum, je comprends la noblesse des fins, mais la dictature des moyens pour y parvenir ne me plaît guère. Je suis pour la liberté et la fluidité maximales : nous aurons bcp de concurrents, il est impératif d'être le plus simple et le plus ouvert possible. (le plus riche en fonctions pratiques aussi, bien sûr).

En fait, l'arbitre ultime sur des réseaux sociaux (comme dans toute communauté humaine), c'est la réputation : il faut que celle-ci soit impitoyable et organisée pour l'être.

Si un individu se comporte comme un pignouf, cela ne me dérange pas tant que j'ai la possibilité de faire savoir à tout le réseau (pas seulement à mes amis) que je le considère comme un pignouf. Donc dans la librairie, je veux par exemple pouvoir commenter sous son livre : "Voilà l'exemple type d'un auteur qui n'a rien fait sur Bookz sinon publier directement son livre sans même attendre de faire lire son manuscrit par d'autres. Le résultat est déplorable : texte bâclé, inintéressant, bourré de fautes et dépourvu de style. L'exemple même de ce qu'il ne faut pas faire." Et je veux que les autres commentateurs puissent noter mon commentaire, de sorte que s'il est apprécié, il montera et il sera le premier commentaire visible sous le livre de cet auteur dans la librairie.

Crois-moi, ce genre de mécanisme est plus efficace que des règles a priori. Ce sont des principes darwiniens appliqués au crowd sourcing. (Mais, comme je le disais dès le début, il faudrait un débat de fond sur la qualité, l'horizontalité, la sélectivité, l'affinité, etc.).

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Marco le Sam 20 Mar - 18:52

Iphone: je vois bien la dimension "pédagogique" dans l'existence des deux espaces, et pour le processus "darwinien", tu m'as à peu près convaincu. Là où peut-être tu te trompes, c'est quand tu penses que pour "la majorité des auteurs" il y a une différence entre texte brut et texte finalisé: à mon avis la majorité des textes finalisés ressembleront comme deux gouttes d'eau à leur état brut (il suffit de passer quelques heures sur un quelconque forum littéraire pour constater que beaucoup d'"auteurs" n'ont pas la moindre envie de changer la moindre virgule, même quand tout le monde leur fait remarquer que rien ne va dans leur ponctuation), la différence risque donc d'être très symbolique, voire complètement formelle (et vu de l'extérieur, elle risque finalement d'apparaître ridicule). Reste la réputation, comme tu dis, qui fera le tri et donne plus de sens à l'espace librairie (un mauvais ouvrage apparaît encore plus mauvais précisément là où il est censé être arrivé à maturité). On verra à l'usage.
(par ailleurs il y a ma prosposition 2, à discuter ailleurs, sans doute).

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Sam 20 Mar - 19:09

Bien sûr, j'approuve entièrement ce que dit Iph à propos de Darwin et du crowdsourcing.
Reformulé, j'entends mieux le principe non pas d'obligation mais de fort encouragement à passer par la case évaluation. Reste à trouver un moyen de rendre cela souple et surtout simple et non-dissuasif. Il faut que poser un texte soit rapide et simple : je me connecte, je clique sur "déposer un texte" et je le charge. Juste après l'upload, et pour pouvoir le valider, un mini-questionnaire :
- considérez-vous votre texte parfaitement/moyennement/peu abouti ?
- Souhaitez-vous 1) qu'il soit directement noté/commenté ou préférez-vous 2) bénéficier de l'évaluation des lecteurs/correcteurs afin de pouvoir en finaliser l'écriture ?
- Dans le second cas, voulez-vous que le texte soit d'ores et déjà public ou seulement partagé avec quelques évaluateurs avant publication finale ?
Enfin, quelque chose comme cela, qui soit engageant et invite gentiment à se faire évaluer et conseiller en premier lieu. Si à la première question l'auteur répond "parfaitement" et à la deuxième 1), on lui met un petit texte "d'avertissement" en le briffant sur les bienfaits de l'évaluation et les dommages que pourraient causer à son texte une publication trop rapide.
(Ha ha, vous voyez que Nathrrr n'est pas inflexible !!!)

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Marco le Sam 20 Mar - 19:25

Le dispositif que tu imagines là, Nathrrr, me va (je veux du simple également, et que chacun fasse ses choix, éventuellement à ses risques et périls).
Simplement je voudrais un éclaircissement sur ton 2): tu parles de lecteurs/correcteurs qui offrent leurs "services" dans des groupes? (c'est certain si le texte n'est pas encore rendu public). Ou ça peut être n'importe qui? Parce que s'il s'agit d'aides uniquement proposées dans des groupes "spécialisés", ben je doute qu'il y ait assez d'offres d'aides pour répondre aux demandes d'aide.
A part ce point d'ombre, très bien.

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Sam 20 Mar - 19:35

Dans le 2), c'est tout le monde, sauf si l'auteur préfère que l'évaluation se passe en privé (ce qui est légitime), auquel cas il a une demande d'aide spécifique à laquelle ne peuvent répondre que des GE.

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Victor.Digiorgi le Sam 20 Mar - 20:04

mon iPhone m'a tuer a écrit:(Marco, Vilnus, Victor) Pour le coup, vos remarques ne répondent pas à ma plus modeste et plus précise proposition : distinguer un espace manuscrit () et un espace () tout simplement parce qu'entre la soumission d'un manuscrit à une communauté de lecteurs et la publication du électronique finalisé, il y a des étapes (donc du temps), cela s'appelle le processus d'édition d'un et c'est un des principaux objectifs de la plateforme.
C'est justement sur ce point que je suis parfaitement d'accord avec toi, iPhone.

En particulier sur le fait que nous nous proposons d'offrir à chaque rédacteur ce qui se fait de mieux dans l'édition classique papier.

Mais avec l'idée maîtresse que cela ne doit évidemment pas être une contrainte.

Voili voilà ...

.

Victor.Digiorgi

Messages : 409
Date d'inscription : 10/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Sam 20 Mar - 20:12

nathrrr a écrit:(...)Il faut que poser un texte soit rapide et simple : je me connecte, je clique sur "déposer un texte" et je le charge. Juste après l'upload, et pour pouvoir le valider, un mini-questionnaire (...)

Juste un point énigmatique pour moi : le livre électronique "final" sera de toute façon produit par la même interface que celle de dépôt du texte à l'arrivée ?

Dans mon esprit, c'était deux choses différentes. L'interface de dépot du texte à l'arrivée produit un fichier simple et agréable à lire sur tout support écran existant. Mais quelque chose de très basique. Quand il s'agit de vraiment publier mon livre, avec une réflexion sur la couverture, l'illustration, l'indexation, la typographie, les éventuels hypertextes, inserts son, image, vidéo, je voyais une deuxième interface, bcp plus riche, plaçant l'auteur dans une situation différente : je vais réellement fabriquer mon livre, je peux faire un produit standard en deux minutes, ou un truc original si je prends mon temps.

C'est aussi une des raisons pour lesquelles manuscrit et livre sont différents à mes yeux : ayant bossé dans l'édition et avec différents métiers, entre le texte brut que l'on recevait de l'auteur et sa version finale, il n'y avait évidemment rien à voir, puisque chaque métier (correcteur, rewriter, iconographe, maquettiste) ajoute son savoir-faire pour parvenir de l'un à l'autre.

C'est vrai que je pense plutôt essais, encyclopédies, livres pratiques et autres. La littérature, du moins dans sa forme dominante actuelle, peut s'accommoder de trucs simples où le texte défile. Mais enfin, ce serait quand même dommage de négliger les autres possibilités.

Pour le reste, j'y reviens plus tard.


Dernière édition par mon iPhone m'a tuer le Sam 20 Mar - 20:18, édité 2 fois

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Victor.Digiorgi le Sam 20 Mar - 20:16

mon iPhone m'a tuer a écrit:... l'idée de ma proposition, elle se bornait au premier paragraphe. Et c'est cela que j'aimerais voir critiquer précisément : est-ce que la distinction claire manuscrit > livre, espace critique d'arrivée > espace librairie au terme du processus a un intérêt.
J'approuve.

Cette distinction présente un intérêt.

Elle établit une ligne de démarcation entre ce qui se propose sur Internet et ce que proposerait Bookz.

mon iPhone m'a tuer a écrit:Et comment faire pour qu'elle potentialise l'envie de participation des membres, ainsi qu'un désir de dépassement de soi, d'effort, de travail pour que, oui, le livre finalement publié dans la librairie de Bookz soit le meilleur de ce qu'un auteur peut donner.
Pour potentialiser une telle envie, il faut à mon avis (entre autres) faire appel au charme par l'intermédiaire d'une esthétique particulière de la présentation du site Bookz. Il faut doubler l'opération de charme par des arguments solides cherchant à prouver que « le livre finalement publié dans la librairie de Bookz soit le meilleur de ce qu'un auteur peut donner ».

.

Victor.Digiorgi

Messages : 409
Date d'inscription : 10/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Sam 20 Mar - 20:26

@Iph : dans le cheminement que je propose, il faut que poser son texte se fasse en deux clics. Après, si l'auteur choisit de ne pas passer par la case aide/évaluation, il rentre toutes les infos sur son livre (tags, couverture s'il en a une, présentation du bouquin, etc.) et le formate en epub (si c'est le format que l'on retient). Les autres font tout ça après ou pas, selon ce qu'ils ressentent du degré d'avancement de leur texte. De toute façon, pour faciliter la lecture par les GE et les autres, même au stade de l'évaluation, il faut formater le texte.

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Sam 20 Mar - 20:32

nathrrr a écrit:(...)Il faut que poser un texte soit rapide et simple : je me connecte, je clique sur "déposer un texte" et je le charge. Juste après l'upload, et pour pouvoir le valider, un mini-questionnaire :
(...)

Pour que ma distinction espace manuscrit / espace librairie ait un sens, il faudrait que le membre prenne déjà conscience de l'existence de ces deux espaces et de leurs différences symboliques.

Dans mon esprit, tout membre qui clique sur "déposer mon texte" a le même interface universel de guidage qui mène son texte à l'espace Lecture / Critique / Manuscrit.

Une fois que ce processus est achevé, il a un message final : "Votre texte est maintenant soumis à l'évaluation de la communauté. Vous avez à tout moment la possibilité d'utiliser l'éditeur de livre électronique pour transformer le manuscrit que vous venez de déposer en véritable eBook, qui sera alors disponible dans l'espace librairie. Nous vous conseillons d'attendre pour cela les évaluations, observations et conseils sur votre manuscrit, et surtout de parcourir Bookz afin de découvrir à travers vos amis et groupes les diffférentes fonctionnalités qui vous permettront de produire le meilleur livre : correction, typographie, mise en page, etc."

Mais la solution de Nath, cela me paraît à la fois trop compliqué (le membre a priori nouveau qui brûle de déposer son texte ne va se représenter les enjeux et différences entre les choix qu'on lui propose) et trop simple (si l'interface qui produit le manuscrit et le livre est exactement la même, pas d'intérêt de ne pas commencer directement par un livre et au contraire forte tentation de le faire).

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Sam 20 Mar - 20:37

Marco a écrit: (...) "la majorité des auteurs" il y a une différence entre texte brut et texte finalisé: à mon avis la majorité des textes finalisés ressembleront comme deux gouttes d'eau à leur état brut (...).

Peut-être as-tu raison. Mais en tout état de cause, un auteur a-t-il réfléchi à son régime de droit d'auteur, au fait que son livre serait à jamais gratuit sur Bookz, à son choix de mise en page, aux possibilités d'obtenir une correction orthographique et typographique gratuite... ?

C'est bizarre, je semble être le seul à penser qu'un manuscrit en linéaire (le fichier Word que 99% des auteurs auront avec eux en arrivant) et un vrai livre électronique ayant un certain statut juridique, économique, esthétique, etc. ce sont deux choses totalement différentes.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Sam 20 Mar - 20:50

Iph, c'est vrai que je ne vois pas la différence !
Qu'appelles-tu "l'éditeur de livre électronique" ?


Dernière édition par nathrrr le Sam 20 Mar - 21:01, édité 1 fois

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Sam 20 Mar - 21:00

nathrrr a écrit:Iph, c'est vrai que je ne vois pas la différence !
Qu'appelles-tu "l'éditeur de livre électronique" ?

Ben ce que je disais plus haut, pour moi l'interface de dépôt rapide de texte et l'interface d'édition d'un vrai eBook présentable dans la librairie et exportable ailleurs (sur Amazon, etc.), c'étaient deux choses différentes.

Quand je suis auteur papier, je cherche un éditeur papier qui va transformer mon fichier Word en un joli livre papier lisible et vendable dans toutes les librairies.

Quand je suis auteur numérique, je cherche un éditeur numérique qui va transformer mon fichier Word en un joli livre numérique lisible et vendable sur tout le réseau.

Dans mon esprit, Bookz (et sous réserve que le livre doit être gratuit – prix libre de zéro à l'infini – sur la plateforme) est aussi pour le membre un éditeur numérique dans le second sens du terme. C'est-à-dire que l'auteur arrive avec un fichier Word merdique et peut repartir avec un ou plusieurs fichiers déposables s'il le veut sur Google Edition, Amazon, son blog, etc.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum