Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Sam 20 Mar - 21:05

Nath : tu as peut-être zappé ma question ici (page précédent). En fait, c'est une question technique à la base.

http://auteurs-lecteurs.your-board.com/reflexions-pour-la-creation-d-un-site-collaboratif-f8/faut-il-un-espace-librairie-distinct-d-un-espace-editorial-t94-30.htm#1049

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Sam 20 Mar - 21:11

Aïe, j'comprends toujours pas exactement. Je vois deux choses :
- le format e-readable : ça, il faut qu'on le propose tout de suite pour le confort de lecture des GE et cie.
- dans un e-book tu n'as pas de 4e de couv, pas d'insertion de pages blanches, mais juste une couverture (et encore, c'est pour les futures générations que cela aura un intérêt, mais bon) et éventuellement un sommaire, une dédicace et des remerciements. Pour la mise en page d'un texte "littéraire", ça va dans les conseils des primo-lecteurs.
- Pour ce qui est des hypertextes, inserts son, image, vidéo, on propose cela en "annotations", avec des outils fastoches.
Bref, je ne vois toujours pas ce que l'on peut apporter, à part des conseils en première lecture...?

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Sam 20 Mar - 21:43

nathrrr a écrit:Aïe, j'comprends toujours pas exactement. Je vois deux choses :
(...)

Ah OK. Donc pour être sûr que j'ai bien compris : j'ai fait un essai "Madonna for ever", j'arrive sur Bookz et sur la plateforme de dépôt de texte, je peux faire la couverture avec le montage photo que j'ai réalisé, insérer des extraits-sons MP3 de chansons de Madonna sur des mots de mon livre, publier l'ebook, obtenir un fichier en format X et aller dix minutes après le mettre sur Amazon pour Kindle. C'est bien ça?

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Sam 20 Mar - 22:37

Ben, à part la couverture que tu insères avant (ou pas d'ailleurs), ouaip...
(Tu n 'étais pas ironique, n'est-ce pas ?)
Tu peux avoir des conseils pour le faire, mais on ne va pas le faire à ta place - à moins que tu aies plein de pluks à dépenser.

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Dim 21 Mar - 0:05

Je viens de rajouter 120 fort jolies lignes au tableur qui reprend le flowchart (eh non, je n'ai rien d'autre à foutre un samedi soir !). Avis aux amateurs ! J'en parle ici parce que vous verrez que dans la partie "page perso d'un livre" il y a des cases "demande d'évaluation", "demande de correction". Cela ne s'accorde pas forcément avec le nouveau concept iphonien, mais c'était la façon dont nous avions pensé intégrer ces fonctions. Tout ça pour dire que bien sûr, ce ne sont que des suggestions.
Par ailleurs, vous trouverez nos propositions pour la partie lecture/annotations concernant ce dont Iph parle juste au-dessus (annotations audio, video, etc.).

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Victor.Digiorgi le Dim 21 Mar - 2:05

.

On peut le voir, ce « flowchart ». juste par curiosité ? ...

.

Victor.Digiorgi

Messages : 409
Date d'inscription : 10/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Dim 21 Mar - 4:26

nathrrr a écrit:Ben, à part la couverture que tu insères avant (ou pas d'ailleurs), ouaip...
(Tu n 'étais pas ironique, n'est-ce pas ?)
Tu peux avoir des conseils pour le faire, mais on ne va pas le faire à ta place - à moins que tu aies plein de pluks à dépenser.

OK. Mais tu vois, je ne le concevais pas ainsi et pense que 95% des gens sont dans mon cas : pour moi, l'interface de dépôt de texte mettait juste le fichier traitement de texte en format compatible tous écrans, et en conservant les spécifications de base (gras, italiques, etc.). La création de l'eBook proprement dit était une autre étape avec une autre interface. Ou alors la même interface, mais dont on déployait toutes les petites fonctionnalités adossées. Faut voir que le wannabe moyen n'est pas un geek, et ne pas faire l'erreur de tenir pour acquises des choses qui paraissent très familières. Presque personne (même parmi nous!) n'a de e-reader et la notion d'ePub et autre reste très vague. Alors la mémée de Romorantin, le prof de Vesoul et la lycéenne de Quimper, y'a pas de raison particulière que ce soit des cracks qui se représentent mentalement tout ce que cela signifie.

Le fait que le manuscrit déposé et le livre publié sont sensiblement la même chose n'est donc pas un argument (technique) pour la séparation d'un espace Critique d'arrivée et d'un espace Librairie comme objectif. Hormis l'incompréhension technique dont je viens de parler (la plupart des gens ne comprendront pas forcément, sauf si on leur dit, que le texte qu'il dépose est d'ores et déjà l'e-book de leur rêve de wannabe numérique, à défaut de leur rêve de wannabe papier).

Du coup, et vu les autres arguments avancés, la séparation Espace Manuscrit et Espace Livre n'est jouable que par une décision autoritaire de notre part : parce que l'on veut que Bookz soit avant tout une plateforme de maturation / amélioration / échange, on oblige le wannabe à différer d'un certain délai le transfert de l'espace Manuscrit vers l'espace Livre, le temps qu'il sollicite des conseils, des critiques, des aides pour maîtriser les outils de mise en page de son e-book.

Mais si, comme Marco le suggère, le wannabe moyen n'a pas envie d'attendre ou ne changera rien à son texte, une telle procédure risque de compliquer inutilement les choses et de dévaloriser l'espace Librairie qui était censé être un Graal (=un facteur de motivation).

Donc à ca stade de nos échanges, je ne vois plus trop l'intérêt de mon idée. pig

Mais je suis assez désespéré, ce samedi soir sur Terre Sad

Ce que je crains vraiment, c'est l'on perde (ou sous-exploite quasi totalement) ce qui est censé être la motivation surpuissante du wannabe : "je vais enfin être publié!"

Il arrive, il clique trois fois, et puis voilà, il est publié. L'essentiel est fait dès le départ, ne reste plus que des commentaires sur son chef-d'oeuvre et, s'il y daigne, un petit coup d'oeil sur le chef d'oeuvre des autres.

Vous ne pensez pas que c'est très plat ? Que l'on va avoir un immense tas de textes, certes super bien classés par genre et autres, mais sans aucune dynamique ? Que les gens qui ont envie de lire, outre l'offre papier toujours là, auront une bonne dizaine d'autres concurrents pour le faire ? Que les gens qui ont envie d'être édité ne vont pas utiliser notre plateforme, parmi d'autres là encore, pour poser leur texte à toutes fins utiles et se barrer ?

Il reste bien sûr le réseau social, et les dynamiques pour aller plus loin sont censées éclore en son sein.

Je me demande quand même si nous ne devrions pas, pour ceux qui partagent mes craintes, préparer à l'avance le groupe Atelier, le groupe Revue (et à mon avis le groupe Edition). De sorte que le wannabe ayant cru réaliser son rêve voit dès le départ, s'il flâne quand même un tout petit peu après avoir auto-édité son oeuvre, que des groupes sont déjà là pour lui signaler que 90% des textes en ligne méritent d'être nettement améliorés s'ils veulent intéresser un plus grand nombre de lecteurs, non seulement sur Bookz, mais sur l'ensemble du web.

Et de manière générale, comme je le dis régulièrement depuis une semaine, il faut vraiment méditer l'avantage de notre produit, exactement comme on le fait en marketing. Désolé du gros mot, mais le net est aussi une sorte de "marché" hypercompétitif pour capter et fidéliser l'attention (soyons darwinien jusqu'au bout, le temps de cerveau disponible est un territoire dont la conquête est déjà très très âpre...) : on voudrait bien a) que des gens viennent ; b) qu'ils passent une heure par jour chez nous plutôt que chez le voisin, donc c) quels sont les messages forts (et les fonctions informatiques associées) qui réalisent a) et b) compte-tenu des concurrents déjà existants grosso modo dans le même secteur du net.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Eleonore le Dim 21 Mar - 7:45

Je partage tes craintes. Je pense que les gens seront attirés s'il y a sur le site des auteurs vraiment bons, même pourquoi pas connus, qui font le choix du numérique et s'épanouissent dans l'écriture de cette manière. Des success story qui feront tilt.

Sinon, s'auto-éditer en ligne, pour moi n'est pas fondamentalement différent de l'auto-édition papier. Pourquoi cette démarche très décriée serait-elle positive si ça se passe en numérique? Il faut creuser pour trouver des arguments convaincants.

La partie "atelier", il n'y absolument aucun doute, c'est génial. Mais la partie librairie, quel avantage? L'auteur doit lui-même faire son buzz, se mettre en valeur, inciter les autres à le lire (pas facile quand on est écrivain, on n'est pas forcément un roi de la comm). Si on part sur la gratuité, il ne peut pas non plus se faire de fric, donc, l'avantage, c'est quoi?

Pour moi, un auteur auto-édité n'accède pas socialement au statut d'écrivain. C'est comme un cinéaste qui ne fait que des films pour youtube et à aucune moment ne passe en salle. Un chanteur du dimanche qui met ses morceaux sur Myspace mais jamais ne monte sur scène et ne rencontre son public. Pour moi le virtuel, ça reste trop irréel, l'auteur qui n'a pas de presse, qui ne va pas à la rencontre du public, signer son livre, en parler, un auteur derrière son PC ou son Ipad, n'est pas accompli. Je me demande si cela changera un jour, même quand l'ebook sera généralisé. On reste des humains!

Bref, pour moi Bookz est génial pour l'atelier, et les gens qui veulent juste être lus, sans ambition d'être écrivain professionnel. Pour les autres, je n'aurais pas peur de monter un label numérique, pour ne pas dire le gros mot "édition". Si certaines personnes sont intéressés, on peut très bien réfléchir à un autre projet en parallèle du site.

Eleonore

Messages : 215
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : Oz antipodes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Dim 21 Mar - 11:39

@Iph : un mec qui pose sont texte et qui se casse n'a à peu près aucune chance d'être repéré (ça reviendrait un peu à envoyer son manuscrit par la poste, si vous voyez ce que je veux dire...).
C'est dans la logique sociale qu'il avancera. Exemple : Nathrrr, à peu près complètement déconnectée de la blogosphère auteurs et cie, reçoit un buzz (par google) qu'un pote a mis en pensant très fort à elle. Ce buzz envoie Nathrrr sur le blog de Wrath (les éditeurs ne lisent pas, la preuve par les chiffres) où elle est sidérée par les conneries qu'elle lit mais où, par ailleurs, elle trouve qu'un mec pond des trucs vraiment intelligents. Elle cherche le blog du mec, un certain mon iPhone m'a tuer, et là, ô stupeur ! il parle du papier et du numérique, toujours aussi intelligemment. Hop, quelques petits échanges sur lesquels débarque un dénommé Marco, et hop hop, notre bô forum est lancé. Bon, tout ce qu'Iph a gagné à raconter à la ronde tous ces trucs intelligents c'est de se retrouver avec du taf en plus... Et bref, vous savez tous comment ça marche.
Si tu n'es pas actif sur le site et si tu ne crées pas ton réseau social, il ne risque pas de se passer grand-chose pour toi et tes textes.
Il faut être clair avec les auteurs là-dessus, être évalué est une chance ! Pouvoir faire progresser son texte de façon ouverte et conviviale est exceptionnel. "On" n'est là ni pour critiquer (au sens négatif), ni pour sélectionner, mais bien pour faire avancer. Et pour pouvoir bénéficier de cela, pour pouvoir être aussi simplement lu et commenté et donc voir son texte éventuellement sorti du lot, l'auteur doit participer activement.

Ce que l'on imaginait (K. et moi, nous l'avons noté sur le flowchart), c'est que sur la page "perso" de son bouquin, l'auteur puisse faire une demande spécifique d'évaluation (par GE si on garde le principe, par tout le monde sinon) et/ou de correction (espace atelier). Le texte va alors se placer dans une file d'attente (en fonction des tags que lui a mis l'auteur) où viennent pêcher les lecteurs et les correcteurs (qui sont aux-mêmes "envoyés" vers les bouquins en fonction des genres qu'ils ont préalablement choisi d'évaluer), mais est néanmoins visible, comme un "vrai" livre par tous, à moins que l'auteur préfère le garder privé pendant le temps de l'évaluation et des propositions de "correction".

Sur l'aspect technique, il y a deux choses : des outils simples, pour les non-geeks justement, et des conseils que les membres des groupes atelier se feront une joie de prodiguer (pour quelques pluks de plus ?)

Et oui pour créer des groupes avant le lancement du site, j'imagine qu'on pourra le faire sur la version alpha. C'est bien qu'il y ait déjà des choses structurées avant le grand débarquement (?).

Par ailleurs, je répète ce que j'ai mis plus haut, et qui reprenait les conseils de Kuranes : l'arrivée sur le site doit se faire par une conduite forcée. En tant que lecteur, il faut d'abord créer son réseau social (tags, groupes, etc) pour avoir accès aux bouquins. Ça, c'est pour éviter l'effet catalogue.

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Marco le Dim 21 Mar - 12:01

L'inquiétude est partagée.
Ce n'est pas compliqué: plusieurs formules ont été proposées en détails, et rejetées (la Revue comme moteur proposée par Eléonore, moi qui proposais des espaces différents avec mise en valeur des meilleurs textes, I-phone distinguant manuscrits/libairie) au nom de l'horizontalité.
Ces propositions avaient pour but de pousser les auteurs à tendre vers le mieux et à s'investir sur la plateforme. Reste la "dynamique" du réseau social, pour le moins hypothétique. Et les pluks.

Ajout: je lis ce que tu écris, Nathrrr. Entre autres: "on n'est pas là pour critiquer, ni pour sélectionner". Ben moi si. Et beaucoup d'auteurs attendent ça: être vraiment évalué, en acceptant l'éventualité de la critique négative, et dans l'espoir d'"émerger" (c'est-à-dire être distingué, ne jouons pas sur les mots). La différence avec le système "classique", c'est que ces possibilités de distinctions sont au grand jour et diversifiées (nombre d'évaluateurs indéfini). "Avancer" (ça veut dire quoi? améliorer son texte?) n'est absolument pas la priorité d'un auteur lambda. Et ensuite, tout suit: les groupes "atelier", dont tout le monde parle comme s'ils existaient déjà, n'ont pour moi de sens que s'ils prennent place dans un dispositif général qui fait vraiment émerger de la qualité (corriger pour le plaisir de corriger, non merci). Dès le début de ce forum, j'avais établi une petite typologie des gens susceptibles de venir sur la plateforme: des gens qui veulent juste être lus, échanger sur l'écriture, et d'autres gens qui souhaitent de la reconnaissance (parce qu'ils estiment que leur oeuvre le mérite); la plateforme telle que tu la conçois dans sa globalité, Nathrrr, est un Eldorado pour les premiers, pas pour les seconds (qui trouveront plus leur compte sur ce qui existe ailleurs).

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Dim 21 Mar - 12:18

Nath je crois que tu as raison. En fait, on doit probablement buzzer sur le côté "premier réseau social du livre numérique" ou "premier réseau social des auteurs / lecteurs numériques", c'est clair en même temps que cela laisse ouvertes toutes les interprétations.

(A la limite, être tout simplement dans un réseau social de gens qui aiment la littérature et les idées, ben cela me plairait déjà , FB tend justement à noyer toute chose un peu sérieuse dans le flot de la connerie minimale commune et c'est cela que je déteste ; pour moi cela devient l'équivalent de la télé, j'ai d'ailleurs vu une pub Sony pour une télé avec FB intégré!!!)

Essayer de buzzer sur le côté "édition", c'est con parce que c'est surchargé en papier, déjà bien occupé en numérique, et cela provoque de toute façon des déceptions. On va pas s'en priver non plus, bien sûr, vu qu'on essaiera de faire un vrai travail d'édition au sens propre de ce terme, mais on va semer des équivoques inutiles si l'on joue trop dessus.

En revanche et en détail :

• je finis par avoir du mal avec ce que tu appelles GE. Au départ, GE c'est simplement le nom que l'on donnait à une personne qui prend le temps de remplir la fiche critique (donc potentiellement tout le monde en fait)

• les tags de demande d'aide / d'évaluation sur le bouquin, oui, très bien. Il faut inciter au réalisme (Marco suggérait que l'Atelier travaille sur des extraits courts)

• on doit réfléchir aux premiers groupes que l'on monte (à l'offre et au mode de fonctionnement de chaque groupe), ils seront assez décisifs pour donner le ton dès le départ

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Dim 21 Mar - 12:25

Marco a écrit:L'inquiétude est partagée.
Ce n'est pas compliqué: plusieurs formules ont été proposées en détails, et rejetées (la Revue comme moteur proposée par Eléonore, moi qui proposais des espaces différents avec mise en valeur des meilleurs textes, I-phone distinguant manuscrits/libairie) au nom de l'horizontalité.
Ces propositions avaient pour but de pousser les auteurs à tendre vers le mieux et à s'investir sur la plateforme. Reste la "dynamique" du réseau social, pour le moins hypothétique. Et les pluks.
(...)

Ben en fait, au terme de cette longue nuit blanche, je trouve que c'est la seule solution. pig

L'important, c'est le nombre. Si on a quelques milliers de personnes rapidement, on n'aura pas de mal (comme ici!) à trouver des gens qui veulent faire des revues, qui veulent faire de la sélection, etc.

Marco c'est simple, tu écris : "beaucoup d'auteurs attendent ça: être vraiment évalué, en acceptant l'éventualité de la critique négative, et dans l'espoir d'"émerger""

Si c'est le cas, tu n'as aucun souci : "beaucoup d'auteurs" plébisciteront les fonctions de l'évaluation et de l'émergence dès lors qu'elles sont disponibles ! De toute façon, il a toujours été clair que l'on avait un catalogue général avec classement (possible et sans doute par défaut) par meilleures évaluations.

Ajout : le nombre dans la cible bien sûr. On vise les auteurs et plus généralement les gens qui aiment la littérature / les idées / les critiques / les débats. La question c'est comment on touche cette cible.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mauvaise nuit

Message  nic le Dim 21 Mar - 12:34

Je regrette que cette nuit ait enterré l'idée des deux espaces. Proposer un parcours - ici un jeu à deux plateformes -, c'est donner l'impression de poursuivre et d'atteindre un but, c'est un élément de motivation, et pour Bookz un système différenciant.
Je comprends les arguments de Nath et d'Iph sur "les gens devraient, ont tout intérêt...". Mais si je reprends simplement l'expérience m@nuscrits, il est clair que la plupart des auteurs déposant des textes se comportaient précisément en dépit du bon sens !

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Dim 21 Mar - 12:42

@Marco : tu m'as mal comprise. Quand je dis qu'on n'est pas là pour critiquer mais pour faire avancer, c'est juste pour que l'espace évaluation soit perçu positivement par l'auteur.
@Iph : Forcément, je suis contente que tu sois d'accord, notre Grand Synthétiseur respecté. Pour les GE, je les ai repris pour me référer à ce dont on avait déjà parlé. Mais je suis pour un système où les gens notent simplement leurs préférences quand ils montent leur réseau : en plus des tags "genres", j'ai envie d'évaluer, des textes courts et/ou longs, de proposer des idées de maquette, d'illustrations, de corrections, etc. En fonction de ça, un petit message pourrait dire sur la page perso "il y a tant de textes en attente d'évaluation/correction, etc." en "nouvelles fantastiques", en "roman sentimental", ou "un nouveau texte en attente d'évaluation/correction/illustrations/etc. est arrivé, etc." Et cela n'empêche bien sûr pas d'aller à la pêche hors de ce que l'on a mis en préférences.
Ou bien on fait ça dans des groupes (mais ça revient un peu à être GE si on se place dans un groupe spécifique).
@Nic : on n'a rien à voir avec M@nuscrits, et c'est bien la logique de réseau et de groupes qui fait la différence.

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

m@nuscrits

Message  nic le Dim 21 Mar - 12:48

nathrrr a écrit:
@Nic : on n'a rien à voir avec M@nuscrits, et c'est bien la logique de réseau et de groupes qui fait la différence.
Oui, mais les auteurs seront les mêmes.

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Dim 21 Mar - 12:55

nic a écrit:Je regrette que cette nuit ait enterré l'idée des deux espaces. Proposer un parcours - ici un jeu à deux plateformes -, c'est donner l'impression de poursuivre et d'atteindre un but, c'est un élément de motivation, et pour Bookz un système différenciant.
Je comprends les arguments de Nath et d'Iph sur "les gens devraient, ont tout intérêt...". Mais si je reprends simplement l'expérience m@nuscrits, il est clair que la plupart des auteurs déposant des textes se comportaient précisément en dépit du bon sens !

Oui mais vu qu'il n'y a aucune différence "matérielle" (graphique, etc.) entre le manuscrit et le livre électroniques, et vu que Marco pense que presque personne ne changera son texte entre l'un et l'autre, cela fait un "but" pas excitant du tout, voire contreproductif. Raison pour laquelle, entre les précisions de Nath et les objections de Marco, j'ai fini par douter sérieusement.

En fait... on a peur de quoi au juste ?

(Excusez-moi, ma nuit blanche commence à se faire sentir)

Moi, j'ai principalement peur
• que cela ne décolle pas assez vite, que l'on ait peu de manuscrits/livres en ligne et que l'on ait un silence radio (no buzz) ;
• que l'on ait du mal à vendre Bookz au départ si l'on n'a pas un message clair (d'où le point précédent).

Si l'on a une masse critique avec toutes les fonctions que l'on a définies, je n'ai pas trop de souci : la logique de distinction et d'émulation au sein du groupe n'aura pas de mal à prendre, ainsi que des choses imprévisibles.

Avez-vous déjà vu un groupe humain dont les membres ne sont pas en lutte pour la reconnaissance ? Moi jamais.

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Dim 21 Mar - 13:01

@Nic : Ça, les auteurs restent les auteurs !
Il faut bien comprendre que le fonctionnement n'aura rien à voir avec ce qui se "fait" sur M@nuscrits. C'est une logique vraiment différente. Si on ne joue pas à fond la carte réseau social, on sera juste un truc bâtard de plus.
@Iph : tu fais une petite sieste au moins ?

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Eleonore le Dim 21 Mar - 13:26

Je regrette que cette nuit ait enterré l'idée des deux espaces.
Ah bon, alors attendez, il n'y a plus Atelier/librairie?

vu que Marco pense que presque personne ne changera son texte entre l'un et l'autre

Alors on reste sur uniquement le réseau social? et la publication au format Epub? En gros, on évalue mais on laisse tomber l'accompagnement, l'aspect "atelier"?

Je me perds dans les discussions, je ne comprends plus bien.

Eleonore

Messages : 215
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : Oz antipodes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Marco le Dim 21 Mar - 13:30

En fait, Eléonore, voilà comment il me semble que ça évolue:
Il y a bien des Ateliers, des mega-exigeantes-évaluations en plus des évaluations normales, des concours, des revues etc. mais lancés et animés par des groupes, au sein du réseau social. L'idée étant qu'un groupe dynamique donnera une réelle importance, à l'échelle de la plateforme, aux ateliers, aux concours, aux évaluations mega-exigeantes. Ou pas. L'aventure, quoi. En gros, le principe de liberté maximale: les gens se font "accompagner", aider, évaluer... s'ils veulent.

Il n'en reste pas moins quelques "craintes". Je résume les miennes dans un instant.

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Marco le Dim 21 Mar - 13:42

Pour les craintes, donc: je rejoins nic. Les êtres humains sont foncièrement paresseux, penser qu'ils vont se bouger parce qu'il y a possibilité de se bouger sur un réseau social me semble un poil naïf (Nathrrr et Iphone).
Et sans vouloir être trop négatif, excuse-moi, Iph, mais non ça ne sera pas le premier réseau social centré sur l'écriture/lecture (cf e-Bouquin qui se moque justement des plateformes qui croient être des pionniers alors que leur concept existe déjà...); en revanche, ça sera peut-être (sans doute, forcément) le meilleur, le plus attractif, le plus prenant etc. Autrement dit, et je vois qu'on dit tous la même chose depuis quelques jours au moins sur ce point: la première impulsion, l'activité des tout premiers temps va être déterminante. (donc oui, il faut des groupes "opérationnels" et stimulants dès l'ouverture, des textes qui tiennent déjà la route, des pluks qui circulent tout de suite pour la dimension ludique/émulation etc.).
Et qu'il n'y ait pas de malentendu: ce n'est pas parce que je suis sceptique sur la dynamique qualitative que je ne jouerai pas le jeu: au contraire, dans les premiers temps, je serai à fond dans le truc, pour justement ne pas avoir de regret ensuite, si par le plus grand des hasards ça ne décolle pas. What a Face

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Eleonore le Dim 21 Mar - 14:15

Pour en avoir le coeur net, je me suis inscrite sur Bookrix, mais je n'ai pas accroché, je n'y suis jamais retournée (peut-etre parce que c'est en anglais). Les deux autres Auteur en herbe et Rezobooks ne me disent rien. c'est leur graphisme qui me défrise (we love words semble mieux); et le fait que sont encore des sites trop classiques! Tu n'arrives pas sur ta page perso avec tes actus direct, mais sur une page d'accueil à l'ancienne!

Il y a des chances pour que Bookz se démarque par cet aspect ultra moderne; d'ailleurs, il faudra penser aussi à se mettre au format Iphone rapidement...

Eleonore

Messages : 215
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : Oz antipodes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Copieur

Message  nic le Dim 21 Mar - 14:50

Marco a écrit:
Et qu'il n'y ait pas de malentendu: ce n'est pas parce que je suis sceptique sur la dynamique qualitative que je ne jouerai pas le jeu: au contraire, dans les premiers temps, je serai à fond dans le truc, pour justement ne pas avoir de regret ensuite, si par le plus grand des hasards ça ne décolle pas. What a Face
Pareil

nic

Messages : 813
Date d'inscription : 07/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  mon iPhone m'a tuer le Dim 21 Mar - 14:53

Marco a écrit:Pour les craintes, donc: je rejoins nic. Les êtres humains sont foncièrement paresseux, penser qu'ils vont se bouger parce qu'il y a possibilité de se bouger sur un réseau social me semble un poil naïf (Nathrrr et Iphone).
Je ne crois pas que les êtres humains sont ontologiquement paresseux : ils consentent à beaucoup d'efforts pour ce qui les motive et les amuse... nuance ! Mais à nouveau, le problème est le monde. Admettons que nous n'ayons que 10% de personnes "non paresseuses". Si nous sommes 10, il n'y en aura qu'une ; 1000 > 100 ; 10.000 > 1000 et ainsi de suite. Tu imagines bien sûr ce que peuvent faire ne serait-ce que 1000 personnes ainsi motivées.

Sur le net, avoir une dominante grégaire, passive et profiteuse n'empêche pas de faire des choses si tu as le grand nombre, cf. Wikipedia où il existe une disproportion monstrueuse entre les utilisateurs et les contributeurs.


Et sans vouloir être trop négatif, excuse-moi, Iph, mais non ça ne sera pas le premier réseau social centré sur l'écriture/lecture (cf e-Bouquin qui se moque justement des plateformes qui croient être des pionniers alors que leur concept existe déjà...); en revanche, ça sera peut-être (sans doute, forcément) le meilleur, le plus attractif, le plus prenant etc.
Pfff, depuis quand le marketing dit la vérité ? Le "premier" réseau social, ce peut être le premier... par le nombre de membres à venir. monkey


Autrement dit, et je vois qu'on dit tous la même chose depuis quelques jours au moins sur ce point: la première impulsion, l'activité des tout premiers temps va être déterminante. (donc oui, il faut des groupes "opérationnels" et stimulants dès l'ouverture, des textes qui tiennent déjà la route, des pluks qui circulent tout de suite pour la dimension ludique/émulation etc.).
(...)

Enfin moi, j'ajoute une autre chose déterminante : que l'on trouve les bons mots et les bonnes images pour se présenter et se rendre désirables, depuis la simple formule jusqu'au manifeste et aux principes en passant par un argumentaire "dix bonnes raisons de devenir membre", un communiqué de presse béton, une stratégie buzz acier, une volonté d'airain et un optimisme de titane.

Et bien sûr le nom, ainsi qu'une baseline (= formule slogan "Just do it", "Web the book", etc.).

mon iPhone m'a tuer

Messages : 1422
Date d'inscription : 26/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  nathrrr le Dim 21 Mar - 16:20

D'accord avec Iph sur le côté humain. Et j'ajoute sur ebouquin que ce n'est pas un réseau social mais un blog.
Encore d'accord avec Iph sur l'importance de nous rendre désirables. Il va falloir mettre la patate là-dessus, chouette, soyons créatifs ! Les quelques contributeurs réguliers de ce petit forum semblent réunir beaucoup de talents, et de talents variés, sans compter toutes les pièces rapportées susceptibles de nous aider dans des domaines qui ne sont pas les nôtres.

Dans la pratique, nouvelle mouture :
Selon l'importance du groupe dans lequel on s'inscrit, on reçoit par défaut toutes les infos ou non, dans une logique opt out (par défaut, les options doivent correspondre aux attentes des gens).
Un gros groupe comme "tous romans" sera par défaut très filtré pour que les gens ne reçoivent d'office que les textes les mieux évalués de la semaine/du mois. Puis les gens qui veulent recevoir plus d'infos, notamment pour intervenir sur les textes, décochent des filtres.
Un petit groupe, en revanche, ne sera pas filtré par défaut, puisque les infos seront peu nombreuses.

Pour ce qui concerne l'évaluation, etc :
Chacun est amené à déterminer ce qu'il veut recevoir comme infos.
- je reçois/je ne reçois pas les meilleurs textes du mois (par défaut dans tous les groupes)
- je reçois/je ne reçois pas les notifications de demandes d'évaluations (par défaut pour les groupes moyens/petits)
- je reçois/je ne reçois pas les notifications de demandes de corrections (par défaut pour les groupes moyens/petits)
- je reçois/je ne reçois pas les notifications de demandes d'illustrations (par défaut pour les groupes moyens/petits)
- je reçois/je ne reçois pas les notifications de demandes d'aide de mise en maquette (par défaut pour les groupes moyens/petits)
- etc.

Par ex : je m'inscris aux groupes "tous romans"(trrrès gros), "SF"(moyen), "récits d'exploration sous-marine" (tout petit).
Dans le groupe récit d'exploration sous-marine, je ne filtre rien (ce qui est ainsi par défaut), je reçois tout, ce qui ne sera pas grand-chose. Cela me permet de faire passer des demandes que je trouve intéressantes mais pour lesquelles je ne peux rien, ainsi une demande d'illustrations pour un bouquin sur la fosse des Mariannes.
Dans le groupe SF, j'ajoute des filtres (je décoche : opt out) pour ne recevoir que les demandes d'évaluation et de corrections.
Dans le groupe tous romans, j'enlève un filtre pour recevoir, en plus des meilleurs textes, les demandes d'évaluation.

C'est une proposition de K, précisé-je, je ne fais que la formuler. Il me semble qu'elle est pratique et répond en plus à une de vos attentes, et non la moindre : si on fait un super groupe "tous textes", auquel les utilisateurs sont inscrits par défaut, et qui filtre par défaut pour ne proposer que les meilleurs textes du mois toutes catégories, ça vous fait une vitrine ! (Et après, y'a les groupes, etc, pour mettre en avant certains genres, certaines conceptions de la littérature, tout ça).

Qu'en pensez-vous ???

nathrrr

Messages : 2420
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : entre deux eaux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.natrrr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Marco le Dim 21 Mar - 16:49

(Nathrrr, je suis au courant qu' ebouquin est un blog! relis ce que j'en dis: c'est un blog qui, avec pertinence, fait le point sur les réseaux sociaux "littéraires" qui fleurissent; c'est en cela qu'il sont intéressants à suivre: au niveau de l'information _ je n'ai jamais dit que c'était un exemple, voyons!)

Et bah, oui, on est tous d'accord depuis le début sur le côté humain, désirable etc. Simplement, ça ne fait pas tout. (et Wikipedia, Iph, n'est décidément pas une analogie convaincante: les gars qui contribuent à l'écriture d'un article de pure connaissance le font pour tout le monde: rien à voir avec des commentaires/critiques, qui ne relèvent pas de la connaissance et qui n'ont pas pour vocation d'être lus par tous). Encore une fois, ça ne change rien à mon enthousiasme, mais par pitié ne faites pas comme si tout n'était qu'une question de confiance et de discours sexy! Les objections ne jaillissent pas de nulle part.

Sur ta dernière proposition (celle de Kuranes): euh... le mieux c'est de la tester! de toute façon ça devient difficile de parler en détails de fonctionnalités pratiques... en théorie. Et je n'ai qu'une hâte: voir déjà, en alpha, comment ça peut marcher; ça lèvera déjà bien des doutes et des malentendus.

Marco

Messages : 1479
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Bourg-en-Bresse

Voir le profil de l'utilisateur http://marcsefaris.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il un espace librairie distinct d'un espace éditorial ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum